Lytron - Total Thermal Solutions
Navigation DelimNavigation Delim Navigation Delim Go
Quick NW Quick NE
 

À propos

 
Quick NW Quick NE
 

Liens rapides et utiles

 
 

Historique de Lytron: 50 ans d'excellence dans les domaines de l'ingénierie et de la fabrication

Logo 50e anniversaire Lytron
 Fondateur Ernest Neumann
Fondateur Ernest Neumann


Fondateur Ferdinand Lustwerk
Fondateur Ferdinand Lustwerk in 1971


Vanne de purge
Vanne de purge, que l'on trouve en deux exemplaires sur chaque turboréacteur GE J-85


Ailettes internes
"Ailettes internes" à l'intérieur de tubes d'aluminium


 Refroidisseur annulaire pour échangeur de chaleur
LiqÉchangeur de chaleur liquide-air appelé
"refroidisseur à cartouche annulaire"


 Appareil à mandriner les tubes pour échangeurs de chaleur
Appareil à mandriner les tubes et ailettes
pour échangeurs de chaleur


 Machine à cintrer les tubes
Machine à cintrer les tubes


 Brochure Alpha United
Alpha United brochure


 Brochure 1991
Catalogue Lytron 1991


 Catalogue 1994
Catalogue Lytron 1994


 Catalogue 1996
Catalogue Lytron 1996


 Catalogue 2004
Catalogue Lytron 2004


 Catalogue 2008
Catalogue Lytron 2008


 Installations 2004
Installations Lytron en 2004,
avant extension et rénovation


 Installations 2006
Installations Lytron en 2006,
après extension et rénovation


Lytron, concepteur et fabricant de composants et de systèmes de refroidissement haut de gamme, a célébré son 50e anniversaire en 2008. Lytron a été fondé à Cambridge, Massachusetts en 1958 par deux diplômés du Massachusetts Institute of Technology (MIT), Ernest Neumann et Ferdinand Lustwerk. Avant de fonder Lytron, Neumann était professeur au MIT et Lustwerk était assistant dans le laboratoire d'ingénierie.

Lytron s'appelait à l'origine Tyron, et a commencé son activité en réalisant des aubes de turbine pour réacteurs. En 1960, Neumann céda les connaissances spécialisées en matière d'aubes de turbine à une société de Pennsylvanie et renomma la société Lytron. Neumann commença alors à rechercher d'autres projets d'ingénierie pour développer l'activité de Lytron. Lors d'une visite à l'improviste chez GE Aviation à Lynn, Massachusetts, Neumann et Lustwerk entendirent parler d'un problème que GE rencontrait sur les vannes de purge des turboréacteurs J85. Les composants mécaniques des vannes de purge avaient tendance à gripper, ce qui causait de vives inquiétudes car le turboréacteur J85 était utilisé sur des avions militaires et commerciaux. En un weekend, Neumann, Lustwerk et un autre ingénieur de Lytron, Thomas Flint, prirent l'initiative d'étudier une nouvelle conception de vanne de purge. Leur conception était bien supérieure au modèle existant. Ils la présentèrent aux ingénieurs chez GE et il ne fallut pas attendre longtemps avant que Lytron commence à prendre des commandes pour ses vannes de purge, faisant de GE l'un des premiers clients de Lytron. Aujourd'hui, Lytron continue à fournir des vannes de purge aux utilisateurs militaires et commerciaux américains.

Cette même année, Lytron fit également l'acquisition d'une division de Dunham-Bush de Hartford, Connecticut. Cette division acquise par Lytron concevait et fabriquait des échangeurs de chaleur à tubes-ailettes en aluminium pour aéronefs, ce qui contribua à lancer Lytron dans le secteur d'activité des échangeurs de chaleur. Les échangeurs de chaleur à tubes contenaient des ailettes internes pour optimiser les performances techniques et subissaient un brasage fort par immersion pour augmenter la résistance. Outre l'acquisition de la technique et de quelques équipements de fabrication, Lytron gagna également deux nouveaux employés : Joseph Brown et Edwin Carell. Brown était un technicien soudeur qui travailla pour Lytron jusqu'en 2002. Carell, qui travailla pour Lytron jusqu'en 1995, était ingénieur commercial.

En plus d'apporter des ventes d'échangeur de chaleur et une expérience en matière d'ingénieries à Lytron, Carell amena également avec lui un bon de commande important émanant d'IBM. La commande portait sur la conception et la fabrication d'un système de réchauffage et de refroidissement par huile afin de maintenir la température d'une mémoire d'ordinateur à 96 °F. Le système comportait un échangeur de chaleur, un réchauffeur, une vanne de douche YMCA et d'autres éléments. Ce travail fut le début de la longue histoire de Lytron dans le domaine du refroidissement d'électronique et la conception des systèmes de refroidissement.

En 1963, juste trois ans après son entrée sur le marché des échangeurs de chaleur, Lytron commença à fabriquer également des plaques froides. L'une des premières plaques froides de Lytron était une plaque froide en cuivre pour le système de défense antiaérienne HAWK de Raytheon aux États-Unis. Certains des premiers clients de Lytron étaient notamment Atlantic Research Corporation (faisant maintenant partie d'American Pacific Corporation), Westinghouse, Lawrence Livermore Laboratories, Dupont, Varian et Ingersoll-Rand. Les produits de Lytron fournissaient un refroidissement pour les appareils servant à l'air retraité dans les sous-marins, les réacteurs nucléaires, les compresseurs de centrales électriques et de nombreuses autres applications.

Vers le milieu et la fin des années 1960, Lytron subit un nombre considérable de changements. En 1965, Lytron décida de déménager de Cambridge vers Pine St. à Woburn, Massachusetts, afin de bénéficier de plus de place pour s'agrandir. Peu de temps après, Neumann décéda subitement et O.P. Young fut brièvement président.

En 1966, Jack Kellogg fut nommé président et Henry Milo devint vice-président et trésorier et peu de temps après. Avant de travailler pour Lytron, Kellogg était chez Nutmeg Steel Castings et Milo avait travaillé pour Foxboro Company. À cette époque, Lytron employait environ 15 personnes et fonctionnait en trois équipes de travail pour satisfaire les demandes de production de vannes de purge et d'échangeurs de chaleur.

En 1968, Lytron déménagea à Dragon Court, à Woburn, pour augmenter sa superficie de 20 000 ft2 à 58 000 ft2. Lytron commença également à développer des refroidisseurs intermédiaires de forme annulaire pour une utilisation sur les compresseurs d'Ingersoll-Rand dans les centrales électriques à charbon. Les « refroidisseurs à cartouche annulaire », qui pesaient entre 150 lbs (68 kg) et 1 200 lbs (544 kg), étaient des échangeurs de chaleur liquide-air équipé de tubes en cuivre et d'ailettes intérieures soudées sur des plaques tubulaire dans des plaques en laiton massif . Lytron proposa également des refroidisseurs en acier inoxydable et en cupro-nickel. Les refroidisseurs furent fabriqués pendant plus de 10 ans.

L'un des jours dont Lytron s'enorgueillit peut-être le plus fut le 20 juillet 1969, lorsque les Américains se posèrent sur la Lune. Grumman Aircraft Engineering Corporation, qui fait maintenant partie de Northrop Grumman, était le maître d'œuvre pour le module lunaire Apollo et Lytron était l'un des sous-traitants. Lytron conçu et fabriqua des extrusions dentelées à partir d'une poutre d'aluminium en I avec des ailettes internes, également appelées "rampes froides LM", afin de fournir un refroidissement en même temps qu'un support de structure au vaisseau spatial. Grumman Aircraft envoya quelques mois après une lettre aux employés de Lytron, pour les remercier pour leur coopération et leur efficacité ainsi que pour avoir respecté les exigences de livraison strictes du client. Les employés de Lytron n'oublieront jamais le rôle important qu'ils ont joué dans cet événement capital pour l'histoire.

En 1973, Lytron prit une grande mesure de plus en interne en commençant à utiliser un ordinateur IBM (ordinateur System 3 Model 6) pour suivre la paie, la facturation, les comptes fournisseurs et les comptes clients, le stock, les travaux en cours, les bons de commande, les commandes en attente etc. Lytron était déjà allé si loin dans ce domaine à cette époque qu'IBM demanda à Milo d'intervenir lors d'un séminaire pour parler de l'installation et des applications uniques de Lytron pour ce système. De nos jours, Lytron continue à être à l'avant-garde en utilisant la technologie pour augmenter l'efficacité et la qualité de ses activités.

Un autre jour parmi les plus mémorables pour Lytron eu lieu environ 8 ans plus tard, le vendredi 8 avril 1977. Lytron était fermé en raison du week-end du Vendredi saint lorsque plusieurs employés reçurent des appels inquiétants à domicile pour les prévenir qu'il y avait un incendie dans l'usine. Bien que personne ne puisse dire avec certitude de quelle manière le feu était parti, celui-ci avait probablement été provoqué par des fils électriques corrodés à proximité d'un bain de sel utilisé pour le brasage fort par immersion. Environ 25% du bâtiment fut complètement détruit. Bien que cela ne soit pas l'un des jours dont Lytron soit le plus fier, la société en tira quelques leçons précieuses en matière de sécurité. De plus, cette expérience montra le dévouement des employés de Lytron à s'entraider pour maintenir les activités. L'usine continua à fonctionner en exploitation continue et fut en mesure de respecter tous les délais d'expédition pour ses clients.

En 1979, Lytron acheta Davidson Fan à Watertown, Massachusetts à la société Nutmeg Steel Castings. Avant cet achat, Davidson Fan avait travaillé en sous-traitance pour Lytron. Davidson Fan continua ses activités à Watertown.

En 1982, au bout de plus de 15 ans de direction de la société par Kellogg et Milo, Lytron recruta un nouveau président, Dick Cole. À cette époque, la société Lytron pesait 8,5 millions de dollars et se concentrait encore principalement sur les échangeurs de chaleur à tube-ailettes et les vannes de purge. Avec la guerre froide, il y eut des dépenses américaines importantes et le marché militaire représenta plus de la moitié des activités de Lytron. L'autre moitié des activités de Lytron se déroulait principalement dans les marchés de l'électronique et des équipements médicaux.

En 1987, Lytron fit l'acquisition de Alpha United of El Segundo, Californie. Cette acquisition apporta l'utilisation des fours de brasage à vide et d'autres équipements essentiels, ainsi qu'une activité dans le domaine des échangeurs de chaleur à plaques-ailettes et des plaques froides brasées à vide.

1989 vit la chute du mur de Berlin suivie peu après de réductions dans les dépenses américaines dans le domaine de la défense, ce qui incita Lytron à se tourner davantage vers le marché commercial. Pendant les 10 ans qui suivirent, l'activité dans le domaine militaire et aérospatial de Lytron chuta pour passer de 65 % de ses recettes à seulement 30 %.

En 1990, Charles Carswell devint président. Carswell était déjà chez Lytron depuis 1987 en tant que vice-président des ventes. Sa présidence apporta une nouvelle culture pour les 70 employés de Lytron. La philosophie de Carswell consistait à investir du temps et de l'argent en recherche et développement et à prendre des risques sur de nouveaux marchés et de nouvelles technologies. Il encouragea également les employés à oublier les échecs et à se concentrer sur les succès, en faisant la promotion d'une culture de penseurs indépendants habilités à prendre des décisions. Un nouveau département, "Ingénierie de fabrication" fut créé afin d'établir un pont comblant le fossé entre l'ingénierie de concession et l'usine. Il en résulta une société beaucoup plus axée sur l'ingénierie que la plupart des entreprises de fabrication, et beaucoup plus concentrée sur la fourniture de solutions personnalisées haut de gamme.

En 1992, Lytron transféra les activités de Alpha United à son siège à Woburn, Massachusetts, pour regrouper toutes ses activités en un même lieu. Lytron pense que le fait de garder toutes ses activités dans un lieu unique lui a apporté des avantages importants au fil des ans. Cela a permis à Lytron de diminuer les frais généraux d'exploitation et a permis d'établir un contact étroit entre les personnels d'ingénierie et de fabrication pour assurer l'efficacité et favoriser la communication.

En 1993, Lytron débuta la mise en place d'une planification stratégique pour l'année à venir et a depuis fait de cette planification stratégique un événement annuel. Au début des années 1990, Lytron a étendu de manière importante ses offres techniques. À la demande d'IBM, Lytron produisit les premières plaques froides tubulées Press-Lock™ , qui présentaient des performances thermiques bien meilleures que les plaques froides concurrentes ainsi de meilleures performances en termes de fiabilité.

Grâce à son processus de planning stratégique, Lytron découvrit une autre opportunité de produit. Lytron avait fourni des composants pour échangeurs de chaleur à des sociétés produisant des lasers pour leur système de refroidissement, mais réalisa qu'elle était bien positionnée pour fournir le système de refroidissement complet. En 1994, Lytron conçu un échangeur de chaleur à tube plat, également appelé refroidisseur d'huile et un système de refroidissement modulaire (MCS), également appelé système de refroidissement ambiant. Un MCS se compose d'un échangeur de chaleur intégré avec ventilateur, pompe et réservoir dans un châssis métallique durable. Les premiers MCS, qui furent vendus à GE pour être utilisés dans ses machines MRI, renfermaient la technologie d'échangeur de chaleur à tube plat. Lytron vendit plus de 1,000 MCS rien qu'à GE. Peu de temps après avoir conçu le MCS, Lytron fit l'acquisition de Waterworks à Burlington, Massachusetts. Cela marqua l'entrée de la société dans le domaine des refroidisseurs à recirculation

Vers le milieu des années 1990, Lytron avait diversifié non seulement ses lignes de produits, mais aussi ses marchés. Environ 30 % de son activité concernait le domaine médical, 30% le militaire et l'aérospatial, et 30% le secteur industriel. En 1996, Lytron adapta le slogan "Total Thermal Solutions (solutions thermique complètes)". Ce slogan reflétait la gamme de produits récemment agrandie de Lytron, qui comportait à présent des plaques froides, des échangeurs de chaleur et des systèmes de refroidissement. Il était à présent possible à un client d'acheter tous les composants de sa boucle de refroidissement liquide chez Lytron. La société commença également à vendre ses produits standards par le biais de McMaster-Carr, un important distributeur industriel.

L'engagement de Lytron à investir pour l'avenir se poursuivit à la fin des années 1990. En 1998, Lytron fit l'acquisition d'une matrice "A Fin" pour la fabrication des géométries à tubes-ailettes qui était beaucoup plus efficaces pour les applications de refroidissement par eau. La société lança également son site Web, www.Lytron.com.

En 1999, Lytron reprit entièrement la conception de son refroidisseur à recirculation. Cet effort était demandé par le marketing, afin de prendre en compte toutes les fonctions et les avantages demandés par les clients (et les critiques dont Lytron avait entendu parler concernant les produits de ses concurrents) ainsi que le besoin d'un refroidisseur attractif pour une utilisation dans les hôpitaux, laboratoires et autres emplacements commerciaux haut de gamme. La nouvelle conception du refroidisseur à recirculation primée prenait également en compte l'aptitude à la fabrication du refroidisseur, et fut proposée avec une garantie qui dépassait celle de ses concurrents. Ce nouveau refroidisseur à recirculation fut appelé "Kodiak".

En 1999, Lytron rencontra également Russell Associates comme représentant des constructeurs américains et canadiens pour les marchés militaire et aérospatial. Cela permit à Lytron de continuer à se diversifier sur ses marchés. Cette stratégie de diversification des marchés fut fructueuse pour Lytron. Par exemple, en 2001, 20% de l'activité de Lytron été générée par le marché des semi-conducteurs. En dépit de l'effondrement de ce marché, Lytron compensa cette année-là la perte de 20% dans l'activité des semi-conducteurs par des ventes supplémentaires sur le marché militaire. La même année, Lytron entrepris également une réorganisation de son usine. Cette réorganisation de l'usine rendit la production plus efficace, ce qui contribua à rendre Lytron plus rentable et à alimenter la croissance de Lytron.

En fait, pour satisfaire les besoins de ses activités croissantes dans le domaine des systèmes de refroidissement, Lytron lança un service technique en 2002. Aujourd'hui, Lytron propose une assistance client 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 et possède des ateliers de réparation dans le monde entier. Lytron propose également un service et une formation sur site.

En 2003, Lytron commença à distribuer ses produits standards par le biais de MSC Industrial Supply. Aujourd'hui, MSC est le plus gros distributeur de produits standards de Lytron. Lytron possède de nombreux canaux de distribution dans le monde, pour s'assurer que ses clients peuvent trouver les produits dont ils ont besoin quand cela est nécessaire.

Avec une croissance régulière d'année en année depuis le milieu des années 1990, Lytron avait besoin de place pour se développer. Les propriétaires de la société pensaient que Lytron possédait un avantage stratégique avec son implantation actuelle en raison du talent et de la fidélité de ses employés existants, ainsi que de sa proximité avec Boston et quelques-unes des meilleures écoles d'ingénierie au monde. C'est la raison pour laquelle Lytron acheta un bâtiment voisin et entama une construction et une transformation en 2004.

En 2005, Lytron se rendit compte qu'il était de nouveau nécessaire de diversifier ses marchés afin de garantir la stabilité de la société. À cette époque, 50% de l'activité de Lytron concernait le marché médical. Pour aider à la diversification ainsi que pour augmenter ses activités, Lytron fit l'acquisition de Lockhart en 2006. Quelques mois plus tard, Lytron déménagea dans ses nouvelles installations rénovées et agrandies à 115 000 ft2 (10 683 m2). La société commença également à déplacer les équipements de l'usine Lockhart de Paramount, Californie Lockhart vers son usine de Woburn, Massachusetts. L'acquisition de Lockhart apporta de nouveaux équipements essentiels ainsi qu'une nouvelle activité dans le domaine militaire.

À l'heure actuelle, Lytron conçoit et fabrique des plaques froides, des systèmes de refroidissement et des échangeurs de chaleur pour les constructeurs de matériel et les utilisateurs dans le monde entier. Lytron reste engagé à servir ses clients avec des solutions thermiques complètes (Total Thermal Solutions™) de haute qualité. En 2008, Lytron célébra son 50e anniversaire ainsi que sa 14e année de croissance consécutive. Lytron dessert de nombreux marchés, notamment médical, militaire et aérospatial, laser, électronique de puissance, équipements de communication de donnéessemi-conducteurs et bien d'autres. La société continue à investir dans les nouvelles technologies, la recherche et développement, dans de nouveaux équipements et dans ses employés. Lytron, leader dans ce domaine connu pour l'excellence de son ingénierie et de sa fabrication, est prêt pour 50 nouvelles années de croissance et de succès. 

Nous tenons à remercier tout particulièrement les employés et les retraités de Lytron qui ont partagé leurs faits, chiffres et histoires: 
Edwin Carell, retraité, ancien ingénieur des ventes (employé de 1960 à 1995)
Charles Carswell, (employé de 1987 jusqu'à présent)
Charles Gerbutavich, Sr. Ingénieur processus/ingénieur de fabrication (employé de 1967 jusqu'à présent)
Richard Goldman, retraité, ancien vice-président de l'ingénierie (employé de 1988 à 2009)
Joseph O’Connor, opérateur de cellules de mandrinage (employé de 1966 jusqu'à présent)
Philip Nunn, technicien de fabrication, (employé de 1963 jusqu'à présent)
Timothy Sheehan, directeur d'usine (employé de 1986 jusqu'à présent)